• LA JEUNESSE N'EST UNE PÉRIODE DE LA VIE, ELLE EST UN ÉTAT D'ESPRIT, UN EFFET DE LA VOLONTÉ, UNE QUALITÉ DE L'IMAGINATION, UNE INTENSITÉ ÉMOTIVE, UNE VICTOIRE DU COURAGE SUR LA TIMIDITÉ, DU GOÛT DE L'AVENTURE SUR L'AMOUR DU CONFORT.

     

    ON NE DEVIENT PAS VIEUX POUR AVOIR VÉCU UN CERTAIN NOMBRE D'ANNÉES, ON DEVIENT VIEUX PARCE QU'ON A DÉSERTÉ SON IDÉAL. LES ANNÉES RIDENT LA PEAU ; RENONCER À SON IDÉAL RIDE L'ÂME.


    3 commentaires
  • Le Creux-du-Van est un cirque rocheux d'environ 1 400 mètres de large pour 200 mètres de hauteur.

    Il se situe dans le Val-de-Travers, dans le massif du Jura et constitue un site environnemental très connu dans les environs.

     

     

     


    2 commentaires
  • Il faut penser ; sans quoi l'homme devient, Malgré son âme, un vrai cheval de somme. Il faut aimer ; c'est ce qui nous soutient ; Sans rien aimer il est triste d'être homme.

    Il faut avoir douce société, Des gens savants, instruits, sans suffisance, Et de plaisirs grande variété, Sans quoi les jours sont plus longs qu'on ne pense.

    Il faut avoir un ami, qu'en tout temps, Pour son bonheur, on écoute, on consulte, Qui puisse rendre à notre âme en tumulte, Les maux moins vifs et les plaisirs plus grands.

    Il faut, le soir, un souper délectable Où l'on soit libre, où l'on goûte à propos, Les mets exquis, les bons vins, les bons mots Et sans être ivre, il faut sortir de table.

    Il faut, la nuit, tenir entre deux draps Le tendre objet que notre coeur adore, Le caresser, s'endormir dans ses bras, Et le matin, recommencer encore.

    Voltaire


    votre commentaire
  • resized_650x365_469832

    Neue TriftbrŸcke (Juni 2009), Trift, Kanton Bern, Schweiz
    Cent mètres au-dessus d’une gorge, le pont offre un panorama vertigineux sur la fonte du glacier de Trift
    .
    Sa courbe élégante est déjà fascinante lorsqu’on arrive sur la falaise qui domine un lac glaciaire. Le pont de Trift, niché dans une vallée latérale du col du Susten, étire son jeu de câbles et de planchettes sur pas moins de 170 mètres de longueur.
    Mais on avale sa salive en contemplant ce qu’il y a dessous: un vide de cent mètres au fond duquel une gorge récolte les eaux du glacier du même nom. L’ouvrage a été monté selon le modèle des ponts suspendus népalais mais avec un savoir-faire tout helvétique.
    Un lac infranchissable L’idée de construire ce pont à cet endroit revient à Walter Brog. Président de la commune d’Innertkirchen, ce spécialiste des ouvrages de montagne a été confronté à un sérieux problème lorsqu’il devint intendant de la cabane de Trift.
    Pour rallier ce gîte à 2520 m d’altitude, les alpinistes devaient emprunter des échelles pour descendre une paroi rocheuse, avant de traverser la langue du glacier en diagonale. Or la fonte des neiges a connu une accélération dramatique lors de la canicule de 2003. En une année, le glacier a régressé de cent mètres, laissant la place à un grand lac infranchissable.
    «Avec guides et géologue, on a cherché sans succès un nouvel itinéraire. J’ai alors suggéré de faire un pont suspendu pour passer sur la gorge. On m’a traité de fou, mais c’était la seule solution», raconte l’Oberlandais. C’est ainsi qu’un premier pont était construit en 2004. Mais l’ouvrage léger, prévu pour les alpinistes, devint bientôt la coqueluche de touristes en mal de sensations.
    Un pont qui bouge à chaque pas
    Car c’est l’ampleur du vide, dans ce cirque grandiose, qui est saisissante lorsqu’on se lance sur ce pont qui bouge à chaque pas, malgré deux câbles en arceau qui freinent l’effet de balancier. Curieusement, ce n’est pas au milieu de la courbe que cela tangue le plus, mais en remontant les pentes. Heureusement, des filins permettent à chacun de trouver une main courante à sa taille.

    SWITZERLAND - SUMMER SONY DSC


    5 commentaires
  • IMG_1130

    Le pardon est pour moi un geste d'amour,

    C'est un cadeau que l'on offre à ceux qui nous ont blessé;

    Que ce soit par des paroles désobligeantes qui nous ont fait pleurer

    Ou par des gestes déplacés qui nous ont déséquilibré...

    Pardonner, c'est aussi un signe de sagesse car cela demande beaucoup de courage

    Et cela n'est vraiment pas toujours facile de faire cet effort,

    Mais c'est le plus beau cadeau que l'on peut se faire pour nous aider à retrouver la paix intérieure et continuer de grandir dans notre coeur.

    Être capable de pardonner, c'est se donner la chance de vivre en équilibre avec soi-même, Sans rancune, sans colère, et sans méchanceté.

    Sans ce sentiment de frustration qui nous étouffe et qui nous rend malheureux en venant tourmenter notre esprit tout en nous rongeant l'intérieur...

    Pardonner, c'est déposer une rose dans le jardin de l'amour, car c'est dans notre coeur que ses pétales s'ouvriront,pour venir embellir

    ces précieux moments de bonheur où tu connais la joie de redonner à quelqu'un une seconde chance de bonheur.

    Je te pardonne est un mot qui guérit et enrichit notre vie...

    (auteur inconnu)

    IMG_1120


    3 commentaires